L’Ecole Garti, l’agence des étudiant

Les épreuves du bac sont passées et l’attente des résultats est toujours un moment stressant. Que ce soit le bac général ou technologique (Sciences et technologies du design et des arts appliqués – STD2A) ou même artistique, c’est l’occasion de se pencher, si ce n’est pas déjà fait, sur les dossiers d’inscription pour la prochaine rentrée. Il existe une multitude de formations dans le domaine du design et du graphisme, mais peu nombreuses sont celles qui proposent une formation courte mais complète pour trouver rapidement un emploi. C’est ce que propose l’École de graphisme Garti. Comment l’école Garti est-elle arrivée à offrir à ses étudiants la possibilité d’acquérir une formation théorique et pratique et une expérience qualifiée ?

Parce que la meilleure façon d’appendre est de travailler, nous avons imaginé l’École Garti comme une agence de communication. Studio de création, salle de réunion, salle maquette, salle de pause et cuisine, sont à la disposition des étudiants. Une petite structure à taille humaine fondée sur l’apprentissage commun, l’entraide et la passion.

Ici, de la méthodologie, de la rigueur créative, des cas concrets, du travail appliqué, et des intervenants exigeants. En vrais créatifs en herbe, les étudiants suivent le rythme de leurs aînés, pour acquérir une des plus solides formation en Graphisme et en Direction Artistique. Logique professionnelle oblige, la vie de l’école est rythmée par des plannings et des deadlines à respecter. Dès la fin de la 1ere année une immersion de 3 mois en milieu professionnel peaufine la première étape de leur formation.

A l’issue de leur deuxième année, c’est leur niveau de formation qui parle pour eux. La preuve ? Dans les 6 mois après la sortie de l’école, 98 % sont tous en poste ou en free lance.

Parce que les recruteurs sont de plus en plus intransigeants, notre formation l’est aussi. Pour former l’élite des graphistes.

Nos jeunes graphistes vont acquérir des profils rares aujourd’hui. Ils possèdent la maîtrise totale de la chaîne graphique, et évoluent avec elle. Ils sont doté d’un bon bagage culturel qui les rend curieux et force de proposition. Enfin, ils savent très vite être autonome sur les projets.

L’École Garti propose ce cursus très professionnalisant sur 2 ans avec l’équivalent de 3 ou 4 années d’étude (donc Bac+3/4), pendant lesquels tout est approfondi. Deux années d’études intensives mais extrêmement productives. Deux années Garti qui font gagner ainsi au minimum un an d’étude et diminuer d’autant le coût de la scolarité.

Les étudiants sont certifiés par un diplôme d’État*, reconnu par tous, studios, agences et annonceurs. Car ils sont tous devenus de vrais professionnels de l’image, opérationnels et parfaitement en phase avec le marché du travail.

Garti est l’agence des étudiants et reste comme le disent nos Gartistes, une expérience unique.

*Diplôme de Directeur(trice) Artistique en Art graphique et Multimédia, certifié par l’État niveau II (équivalent BAC+3/4), enregistré au RNCP).

LES CHATONS D’OR

L’école garti, gagnante des Chatons d’Or 2018

Prix spécial «Les images font bouger le monde» avec Getty Images (Getty Images reflète le monde / Agnès Herman, Alomé Paupard, Lralia Sall, Mélanie Sichere, Charlotte Sikora) lors des Chatons d’Or 2018.

 

 

Depuis 8 ans, les Chatons d’Or font émerger lors d’un festival gratuit et ouvert à tous les idées et les talents de la nouvelle économie créative, qui regroupe un «ensemble d’activités exploitant l’inventivité esthétique et artistique de groupes de travailleurs créatifs». Afin de réunir des secteurs d’activé habituellement séparés et basé sur des thématiques contemporaines, ce festival sensibilise et donne une vision sur la marque, le design, l’architecture, les services, l’innovation, la transformation des organisations, la société et la ville de demain…

Laurent Allias, Cofondateur de l’agence Josiane, a créé les Chatons d’Or en 2012 et met en avant avec les Chatons d’Or les talents de la nouvelle économie créative avec plus de 10.000 créations reçues et 100 chatons d’or attribués. L’agence Sunglasses et son Président Fondateur Pascal Cübb reprennent les rênes du festival à partir de cette année.

Les Chatons d’Or 2019

La dernière soirée pour la remise des prix a eu lieu le 5 juin 2019 au Conseil économique, social et environnemental qui a rassemblée plus de 1000 décideurs, acteurs et influenceurs de l’économie créative autour de la nouvelle portée.

Comme chaque année, les Chatons d’Or mettent en avant 8 catégories qui représentent autant de pans de la société. Deux prix sont attribués chaque catégorie :
– Un prix « ouvert » avec des campagnes ou projets libres : print, film, digital, projet artistique, association, startup, application, nouveau média, bref toutes les idées peu importe leur forme.
– Un prix spécial avec un brief.

Les catogories des Chaton d’Or 2019 étaient les suivantes : Marques et Communication, Responsabilité et Environnement, Citoyenneté et Engagement, Entreprises et Formations, Usages et Technologies, Arts et Cultures, Medias et Informations, Ville et Design.

Le Jury, présidé par Marie-Laure Sauty de Chalon (fondatrice de Factor K, et ex-pdg d’Aufeminin) et Hervé Brossard (chairman Europe de Sid Lee), était composé d’un expert par catégorie :

  • Jean De Loisy (Directeur des Beaux-Arts de Paris) – Catégorie Arts & Cultures,
  • Antoine Dubois (VP Global Marketing Strategy ACCOR) – Catégorie Ville & Design,
  • Jean-Baptiste Roussat (Directeur Général de Plateau Urbain) – Catégorie Citoyenneté & Engagement,
  • Bertille Toledano (Présidente de BETC Paris) – Catégorie Marques & Communications,
  • Valérie Décamp (Directrice Générale Metrobus) – Catégorie Médias & Informations,
  • Rost Adom (Membre du CESE, rappeur, producteur, auteur et président de Banlieues Actives) – Catégorie Responsabilité & Environnement,
  • Thomas Lang (Co-fondateur de Chefclub) – Catégorie Formations & Entreprises,
  • Vanessa Vankemmel Sebban (Head of Creative Agencies – YouTube) – Catégorie Usages & Technologies.

Le palmarès des Chatons d’Or 2019

Après plusieurs mois pour la réception et l’étude des très nombreuses candidatures, le Festival des Chatons d’Or a dévoilé le 5 juin ses nouveaux lauréats lors de sa huitième édition au Conseil Economique, Social et Environnemental. Voici le palmarès qui récompense les meilleures créations parmi plus de trois mille candidatures.

Coup de coeur du jury

« Hybrids »
Florian Brauch, Matthieu Pujol, Kim Tailhades, Yohan Thireau et Romain Thirion

Marques & Communication

Prix Marques & Communication
« Can’t you see i am busy ? »
HugoVan Manen et David Wahiche

Prix spécial Getty Images « Authenticité & Diversité »
« Design choices, human choices »
Audrey Roobert

Entreprises & Formations

Prix du projet « Entreprises & Formations »
« Meet my Mama »
Donia Amamra

Prix spécial Pôle Emploi « (Ré)insertion professionnelle »
« Descodeuses »
Souad Boutegrabet


Arts & Cultures

Prix du projet « Arts & Cultures »
« 17 petites idées »
B.Myers Andrew

 

Prix spécial Malesan
« Parcelles »
Maryline Kollmannsberger

Ville & Design

Prix du projet « Ville & Design » remis par Metrobus
« The Adidas road »
Tania Szpiczak & William Keo

Prix spécial Caisse d’épargne IDF « Faire le Paris de l’avenir »
« Koovee »
Tiphaine Guerout

Médias & Informations

Prix du projet « Medias & Informations »
« Instafast »
Théo Conigliano

Prix spécial ARPP « Influenceurs & Étiques »
« #sponsorisé »
Marine Bayle et Van Yen Meunier

Responsabilité & Environnement

Prix du projet « Responsabilité & Environnement » remis par Act responsible
« Déjà dans vos assiettes »
Balthazard François

Prix spécial Exaprint « Idées non recyclées pour papier recyclé »
« Feuille de pierre »
Gabriel Bonete, Hugo Trabelsi et Cloé Yquel

Usages & Technologies

Prix spécial E-artsup & ISEG
« Inclood »
Marlène Varnerin

Citoyenneté & Engagement

Prix du projet « Citoyenneté & Engagement »
« Spécial Coach »
Iliana Couvez

Prix du projet « Citoyenneté & Engagement »
« Pack responsable & Prévention Routière x Heineken »
Les Venants

Prix spécial « Creative World in Progress »
« Gyné Pas Mon Mot à Dire »
Fanny Lutz, Florinda Cairoli, Rachel Lavy et Kyla Rosselli

Mentions 2019

Marques & Communication

« Tindertips »
joris & hugo

« Ikea – Kläddörrstol »
Tania Szpiczak & William Keo

« Just do it. YOURSELF »
Richard Ovono

Arts & Cultures

« Gleeph »
Mouna Khalil et Guillaume Debaig

Ville & Design

« Bellastock »
Antoine Aubinais

« Pouloulou »
Claire-Sophie Martel

« Opéra, tournée musicale et solidaire »
Florence Bolton et Benjamin Perro


Responsabilité & Environnement

« Comme un poison dans l’eau »
Edouard Delcourt et Alexandra Puchnaty

Usages & Technologies

« La route des abandons »
Cloé Yquel

« Oneted »
Natacha DRAI, Laetitia HURET, Mathilde MANANT, Paul GILBERT et Pauline MÉDIGUE

« Olligreen »
Gwladys Balezeaux

« Orkidé »
Ledent Ophélie