Révolution numérique avec le remake du Roi Lion

roi_lion

Le Roi Lion a dépassé en France les 5 millions d’entrées et le milliard de dollars au box office, après seulement trois semaines dans les salles. La particularité de ce « nouveau » dessin animé , qui est en fait un remake, est qu’il a été tourné dans un environnement complètement virtuel .

Le Roi Lion, réalisé par Jon Favreau, fait partie des remakes de Disney de ses propres dessins animés (Le livre de la Jungle, La Belle et la Bête, Dumbo, Aladin). Le processus utilisé est celui du « live action » qui consiste à faire évoluer des acteurs dans des décors virtuels, à l’aide de la photographie au lieu de l’animation.
Le processus du « live action » peut combiné plusieurs méthodes avec de vrais acteurs et des décors et personnages créés sur ordinateur en modèles numériques et images de synthèse. Le personnages féériques et les animaux sont animés par motion capture à l’aide d’un acteur qui reproduit les mouvements.

La particularité du Roi Lion

Ce qui fait la spécificité du Roi Lion est qu’il n’y a aucun personnage humain mais que des animaux. Aucun acteur a donc participé au tournage et les animaux et les décors ont été créés sur ordinateur. Mais ce remake du Roi Lion est bel et bien un film d’animation réalisé dans les mêmes conditions qu’un film classique.
Pour réaliser un tel projet cinématographique, il a fallu faire appel à l’une des plus grandes sociétés d’effets spéciaux du monde : MPC Movie, qui a beaucoup contribué au succès des films d’Avengers des studios Marvel.
Le studio de post-production MPC Movie a donc créé un plateau de tournage virtuel à 360° dans lequel la réalisation a été effectuée exclusivement en réalité virtuelle. L’équipe de tournage a ainsi pu faire ses repérages en VR sur les images filmées avec de vrais paysages et de vrais animaux sauvages en Afrique et aux États-Unis, et même dans le propre parc zoologique de Disney. Les personnages et les décors ont d’ailleurs été créés numériquement à partir de ces images. Les équipes de tournage ont également imaginé l’installation du plateau, toujours virtuel rappelons-le, en plaçant les caméras, les stabilisateurs de prises de vue, les chariots et les grues en fonction des différents plans.

Le tournage

La méthode virtuelle du Roi Lion a permis au directeur de la photographie d’utiliser les techniques de tournage traditionnelles avec une caméra virtuelle, des objectifs virtuels et des lumières virtuelles.
Le tournage a donc pu être réalisé dans les mêmes conditions qu’un tournage de film classique, mais sans caméra. L’objectif était de reproduire les effets de mouvement des cameras sur le plateau de tournage virtuel grâce au système OptiTrack, qui permet de capturer les mouvements pour les films, les jeux et l’entraînement sportif.

Ce qui était censé être la caméra était, en réalité, une représentation d’une caméra qui capturait une action se déroulant dans la réalité virtuelle. Avec la couverture d’OptiTrack, la caméra pouvait être manoeuvrée à la main ou sur un Steadicam. Le chariot et la grue étaient codés pour indiquer l’emplacement de la caméra sur la voie ou à l’extrémité du bras de la grue.

Cette révolution virtuelle va donner des idées à d’autres domaines en forte croissance, qui ont des besoins de plus en plus pointus au niveau du graphisme,